"parce que les critiques sont nécessaires pour améliorer le monde et que l'optimisme permet d'y croire"............................http://cryzalid.blogspot.com

24 juillet 2006

28 idées pour un élan réformiste de gauche


Premier domaine de réforme : pour un Etat performant et conquérant

Il s’agit de redonner à la politique les marges de manœuvres qu’elle a perdu en donnant à l’action publique l’efficacité et la performance qui lui manquent pour délivrer des services publiques générateurs de richesse, de bien-être, d’équité et de mobilité sociale.

1. Réformer l'administration en simplifiant les structures internes dans la fonction publique (Corps, grades, classes) pour faciliter les mutations internes au grès des besoins de l’état.

2. Supprimer progressivement le statut du fonctionnaire : l’ensemble des nouveaux fonctionnaires doivent être recrutés avec un CDI semblable au contrat en vigueur dans le secteur privé. Il faut envisager un système incitatif (salaire et promotion) pour inciter les fonctionnaires actuels à renoncer à leur statut pour opter pour un CDI.

3. Instaurer et encourager la culture de la performance au sein de l’Etat : Augmenter les perspectives d’augmentation et de promotion des fonctionnaires méritants / Augmenter les ressources des écoles, des hôpitaux, des localités, et des régions vertueuses et performantes

4. Instaurer une concurrence ouverte et transparente entre les écoles, les lycées, les universités et les hôpitaux: Rendre publiques leurs performances (résultats scolaires par exemple). Leur conférer une autonomie administrative et budgétaire en les rendant libres de recruter les meilleurs professeurs, médecins ou infirmiers. Supprimer les « cartes scolaires » et laisser les familles libres de choisir l’établissement de leur choix

5. Restaurer la crédibilité de l’enseignement supérieur français : en autorisant les universités à sélectionner leurs étudiants

6. Créer des universités attractives à l’échelle mondiale : en fusionnant les grandes écoles publiques et les meilleurs universités


Deuxième domaine de réforme : pour une lutte accrue contre les inégalités

Il s'agit d'engager la république dans une lutte visible et efficace contre les inégalités. Au delà de la réduction de la fracture public-privé devenue insupportable, l'état doit lutter contre des privilèges que de nombreux corporatismes ont érigés et prendre les dispositions nécessaires pour améliorer l'insertion sociale des défavorisés.

7. Mettre en place des mesures de discrimination positive dans l'administration, en faveur des catégories défavorisées : femmes, minorités ethniques, handicapés

8. Encourager la mixité sociale dans les établissements publics d’enseignement en instaurant des quotas minimum en faveur des élèves et étudiants résidant dans les communes les plus défavorisées

9. Lancer des campagnes nationales d'ampleur pour la détection et la lutte contre les discriminations (notamment dans les domaine de l'emploi et du logement) : généralisation des opérations de "testing" / Amendes et peines juridiques sévérisées contre les entreprises, les propriétaires et les boites de nuit coupables de discriminations.

10. Imposer la parité obligatoire homme-femme en politique à l'échelle locale, régionale et nationale sans dérogation possible : suppression des amendes actuelles qui permettent aux partis de déroger à la règle de la parité

11. Faciliter l'accès de tous les citoyens à la politique et aux mandats électoraux en interdisant strictement le cumul des mandats et en limitant le nombre de mandats successifs qu'un homme politique peut exercer en tant que député, sénateur, maire ou autre. Faciliter l'accès des salariés du privé à une expérience politique par la création d'un "congé citoyen" garantissant au salarié de retrouver son emploi après son passage en politique (présentation à une élection, exercice d'un mandat).

12.
Alourdissement significatif et croissant des amendes aux communes qui ne respectent pas les 20% de logement sociaux minimaux imposés par la loi : cette imposition croissante incitera les communes les plus riches à pratiquer plus de mixité sociale et dégagera des ressources supplémentaires qui serviront à financer les mesures de discriminations positives et d'aide aux communes défavorisées.

13. Suppression progressive des subventions de l'état à l’enseignement privé (l'état doit se concentrer sur le financement de l'enseignement public ) et aux lieux de culte (qui n'ont pas vocation à faire partie du patrimoine de la république laïque)

14. Création d'établissements scolaires d’excellence (avec bibliothèques et internats intégrés) avec des moyens significatifs implantés dans les quartiers défavorisés.

Troisième domaine de réforme : pour une société qui protège mieux

Pour renouer avec ses principes fondateurs, la république doit cesser de consolider les acquis de catégories privilégiées pour se consacrer à l'intérêt de tous. Au lieu de protéger les travailleurs, l'état doit protéger le travail en France en l'encourageant.

15. Simplifier la législation du travail en facilitant au maximum les procédures d'embauche, de déclaration d'emploi, et de gestion salariale, qui doivent être impérativement simples, rapides et peu coûteuses.

16. Faciliter les procédures de licenciement en cas de difficulté économique de l'entreprise ou de non-performance durable et prouvée du salarié : corriger le biais prudhommal actuel trop systématiquement favorable aux salariés

17. Réformer le monde syndical en instaurant une syndication obligatoire à l'embauche : les syndicats qui jouent un rôle essentiel dans les organismes sociaux et dans le dialogue social doivent représenter l'ensemble des travailleurs, y compris ceux qui traversent une période de chômage temporaire.

18. Majorer la taxation des propriétaires de logements vides dans les communes où il y a un besoin de logement significatif. Et améliorer les incitations ficales pour les propriétaires qui louent des logements à des catégories défavorisées (étudiants, chomeurs, minorités ethniques).

19. Réviser la législation existante en matière de divorce pour faciliter les procédures juridiques, encourager la garde partagée et évider la prolongation déraisonnable de pensions alimentaires confiscatoires.

20. Mettre en place un service civique obligatoire d'une durée d'un an pour l'ensemble des jeunes citoyens de 18 à 21 ans pour effectuer des tâches d'intérêt public : assistanat en maison de retraite, dans les hopitaux publics, dans les établissement d'enseignement...

21. Mieux protéger l'environnement en adoptant des mesures urbanistiques et de politique des transports compatibles avec une diminution effective de la circulation automobile : réseau de transports publics plus rapides, plus capillaires et moins chers pour l'usager / création de vastes parkings publics à l'entrée des centres villes / limitation drastique de la circulation automobile dans les centre-villes / création de zones d'emploi aux coeur des zones résidentielles / incitations fiscales pour le co-voiturage / taxation plus forte des véhicules polluants.


Quatrième domaine de réforme : les sources de financement de la collectivité

En ponctionnant excessivement le travail, considéré comme source de richesse dans la collectivité, l'état décourage le travail en France et favorise les entreprises qui produisent à l'étranger. Il est donc urgent et crucial de changer de logique pour ne pas "tuer la poule aux oeufs d'or".

22. L'urgence première du gouvernement doit être de baisser les charges patronales portant sur le travail de sorte à inciter les entreprises à créer des emplois en France.

23. L'impôt sur les sociétés doit être revu à la baisse, notamment pour les entreprises qui augmentent leurs effectifs en France

24. Ces baisses de revenu peuvent être compensées par une hausse de la TVA (qui à le mérite de porter sur l'ensemble des produits vendus en France, y compris les produits fabriqués à l'étranger), la création d'un taxe sur les transactions mobilières, et par la taxation des touristes étrangers en France, et l'augmentation de la taxation des entreprises et des produits qui nuisent à la collectivité (tabac, alcool, industries et produits polluants)

Autres idées de réforme

25. Une supression des départements au profit des régions qui doivent bénéficier de pouvoirs et de ressources renforcées

26. Un "projet du siècle" en matière d'aménagement du territoire visant à désengorger Paris en créant une grande métropole internationale sur la façade méditerranéenne : l'objectif est de créer un grand pôle urbain, économiquement dynamique et culturellement rayonnant dont la qualité de vie est une référence mondiale, pour en faire, pourquoi pas, la nouvelle capitale politique du pays.

27. Reprendre l'initiative dans le domaine de la construction européenne en réinventant le noyau dur de l'union avec les pays les plus proches : Espagne, Allemagne, Belgique et / ou Italie. Ce centre de l'europe a vocation à devenir le pilote de réformes fédéralistes ambitieuses telles l'union politique, la diplomatie unique, l'harmonisation juridique, fiscale et sociale...etc.

28. En attendant la création effective de cette mini-europe Fédérale, La France doit assainir sa vie politique en adoptant une sixième république moins présidentielle, plus parlementaire avec des règles électorales qui favorisent la bipolarisation de la vie politique (émergence de deux forces politiques majeures au détriment des formations à vocation minoritaire).

Le tableau qui illustre cet article, s'intitule "Callitauromachie". C'est une oeuvre d'un Libanais talentueux dont le blog est le suivant : http://sandokan.mon-blog.org/

CRYZALID, critiques optimistes / Le 22 Aout 2006
http://cryzalid.blogspot.com

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home

 
Référencement Blog Flux Directory Référencé par Blogtrafic