"parce que les critiques sont nécessaires pour améliorer le monde et que l'optimisme permet d'y croire"............................http://cryzalid.blogspot.com

30 août 2006

Nouveauté : CRYZALID Newsletter

Désormais, vous pouvez vous abonner (gratuitement...) à la newsletter de CRYZALID, et recevoir régulièrement les derniers articles publiés sur ce site.

Il suffit de renseigner votre adresse mail dans la boîte newsletter prévue à cet effet.

Il va de soi que : - Votre adresse mail restera strictement confidentielle et ne sera en aucun cas revendue à des tiers.
- Vous garderez toujours la possibilité de vous désabonner à chaque instant.


Bien à vous,
Waki

29 août 2006

La culture "Darija" ou la movida marocaine


Je viens de réécouter l'album "Hoba Hoba Spirit" que j'avais délaissé pendant plusieurs mois, après l'avoir découvert avec enthousiasme et consommé en boucle pendant des semaines.

Quel bonheur de goûter sa propre culture, une culture qui vous ressemble, qui prend racine dans votre réalité quotidienne, qui utilise vos mots et votre humour, qui sait vous parler, vous émouvoir, vous faire sourire, directement, sans distance, sans artifices et sans fioritures !

Et ce bonheur, les Marocains ont de plus en plus d'opportunités de l'expérimenter depuis une petite décennie, avec une culture qui s'est enfin décidé à s'émanciper du poids castrateur du passé et des référents culturels d'Orient (Egypte, Liban, Syrie) et d'Occident (France, Etats-unis), une langue (Darija ou dialecte marocain) qui gagne petit à petit ses lettres de noblesse et un dynamisme et une créativité inédits jusqu'ici.

LIRE LA SUITE...

27 août 2006

Sénégal : une démocratie en danger


Alors que le Sénégal a longtemps été un îlot démocratique dans un océan de dictatures, son président vieillissant, Abdoulaye Wade, semble de plus en plus tenté par une "carrière de dictateur".

Après avoir généreusement arrosé son entourage (et notamment son fils Karim Wade) de multiples et généreux avantages, Wade, surnommé le "gorgui" (vieux en langue Wollof) prépare les prochaines échéances électorales en harcelant les journalistes qui lui sont défavorables.


Enhardi par la motivation de garder ce pouvoir qu'il a si longtemps convoité, il va plus loin en utilisant la DIC (Division des investigations criminelles) pour jetter en prison ses opposants les plus remuants : après avoir envoyé Idrissa Seck à l'ombre en Juillet 2005, il s'attaque désormais à la famille DIAS puisque Jean-Paul Dias (président du BCG, Bloc des centristes Gaindés) et son fils Barthelemy (secrétaire national de Convergence socialistes) sont emprisonnés pour des prétextes fallacieux lors de procès rapides et après des interpellations particulièrement musclées.


Les conditions d'incarcération des deux opposants sont indignes : Jean-Paul DIAS a dû être hospitalisé en urgence en service de cardiologie. Quant à Barthelemy, il vient de faire l'objet d'un transfert arbitraire dans un bagne à l'extrême sud-est du pays (loin de son père, de sa famille et de ses avocats).


Merci de les soutenir en visitant et diffusant l'URL de leur blog de soutien :
http://senegaldias.blogspot.com

Abdoulaye Wade, jadis brillant opposant disait en parlant de démocratie : "Un démocrate, c'est quoi ? C'est quelqu'un qui considère qu'il n'est pas le Messie, qu'il a une part dans la chose publique mais d'autres également, que sa parole n'est pas parole d'évangile, qu'on peut se tromper, qu'il faut consulter les gens, accepter les procédures de consultation et de décision".

Après ce dernier épisode à Dakar, nous serions tenter d'ajouter à cette excellente définition : "c'est quelqu'un qui garde ses convictions démocratiques d'opposant lorsqu'il accède au pouvoir".

Espérons pour cette magnifique mais fragile démocratie sénégalaise (fille de Senghor et d'abdou diouf) que le Vieux Wade garde suffisemment de sagesse et d'emprise sur son entourage pour reconnaître ses erreurs vis-à-vis de la famille DIAS et pour les corriger dans les jours qui suivent, et qu'il saura le jour venu, laisser le pouvoir à ses successeurs, comme ses prédecésseurs ont sû le faire avant lui.

CRYZALID, critiques optimistes. Le 27 Août 2006
http://cryzalid.blogspot.com

26 août 2006

Greenpeace et la république thonière

Les thoniers ont le droit en France de décider qui peut accoster ou non dans le port de Marseille.

Ils ont le droit d'interdire à une organisation internationale d'exprimer sur le territoire français une position qui les dérange.

Ils ont le droit de piller en silence les ressources halieutiques de la planète au détriment des générations futures... sans que cela ne choque personne. (LIRE LA SUITE)

24 août 2006

La France de Victor Hugo

La France de Victor Hugo, c'est le XIXe siècle, cet âge d'or flamboyant qui hante la mémoire collective des Français. Cette période tant chérie par les amoureux de la France, c'est celle qui incarne le mieux la France éternelle dont De Gaulle défendait "une certaine idée", une France idéale qui donne bien des complexes à la France réelle d'aujourd'hui.

Ce sont les plus belles pages de la littérature française, avec des esprits géniaux et universels qui se cotoient ou se succèdent miraculeusement : Hugo, Balzac, Zola, Stendhal, Maupassant...

C'est l'histoire avec un grand H, le rayonnement militaire et culturel de la France de Napoléon, une vie politique trépidante et passionnée, animée par des tribuns aux convictions de fer et à la verve de légende, Guizot, Thiers, Gambetta, Jules Ferry, et une incessante succession de batailles menées pour la liberté du peuple et l'enracinement des valeurs démocratiques et des droits des citoyens. C'est la troisième république qui a généreusement éduqué l'ensemble des enfants de la France jusque dans ses campagnes les plus reculées.

C'est la prospérité de la révolution industrielle avec l'essor du chemin de fer et une France qui rayonne sur le monde dans les domaines les plus en pointe de l'époque tels le Cinéma et l' Automobile. C'est le Métro, c'est la Tour Eiffel, c'est le Baron Haussman et ses célèbres travaux. C'est le monde entier qui parle et cultive le Français : les colonies et les élites du monde (Russie, Pologne, Turquie, Brésil...). C'est Paris qui abrite les expositions universelles et les avant-gardes les plus audacieuses.

En ces temps de sinistrôse ambiante et de déclinologie triomphante, c'est intéressant et souvent amusant de lire les notes de Victor Hugo sur son siècle, des observations griffonées au jour le jour dans ses notes personnelles, sur des sujets allant du plus grave au plus anodin, sur ses combats politiques, sur ses recontres, ses lectures, ses anecdotes, avec un esprit souvent ironique, toujours curieux, parfois passionné et parfois très cynique.

Pour en déguster un petit échantillon savoureux et croustillant, (lire la suite)

22 août 2006

Mon programme socialiste pour 2007

Les triomphes sondagiers de Ségolène Royal ne doivent pas faire illusion. Ce ne sont pas ses faux accents mittérandiens de Frangy qui font mouche auprès des Français, ni son charisme, ni l'originalité ni la pertinence de sa pensée politique.

Non, si les Français disent oui à Ségolène, c'est simplement pour zapper une énième fois cette scène politique, qui ne parvient pas à répondre à leurs aspirations et qui les ennuie jusqu'au désespoir.

Les électeurs français ont tout essayé : ils ont voté à gauche lorsque la droite était au pouvoir (1981) puis voté à droite lorsque la gauche gouvernait (1986). Multipliant alternances et cohabitations et voyant que cela ne changeait rien, ils se sont massivement abstenus, ceux qui se sont abstenus de s'abstenir ont voté pour les extrêmes (Le Pen au second tour des présidentielles 2002). Voyant que cela ne fonctionnait toujours pas, ils ont osé dire NON à la constitution Européenne.

Et voilà que la vie politique leur propose une nouvelle occasion de manifester leur envie de changement : un présidentiable complètement inédit, une femme, charmante et sympathique, plutôt intelligente et qui apparait très jeune et très neuve dans sa cohorte de vieux éléphants décrépis.

Que voulez-vous qu'ils fassent ? Ne parvenant pas à imposer un changement de fond, ils se distraient en téléguidant un changement de forme impromptu et incongru qui affole les élites en place.

Comme cela ne m'amuse plus d'observer cette dégénérescence politique qui n'en finit pas, je me suis essayé, en tant que citoyen français sympathisant de gauche, à écrire mon propre programme socialiste rêvé, ambitieux et rénové. [LIRE MES 28 PROPOSITIONS POUR UN NOUVEAU REFORMISME DE GAUCHE]

Le magnifique tableau "Duel" (entre un taureau et une danceuse de flamenco) est l'oeuvre d'un artiste Libanais très talentueux que vous pouvez retrouver sur http://sandokan.mon-blog.org

19 août 2006

Histoires de J'ha : perles d'humour oriental


"Vers l'Orient compliqué, je volais avec des idées simples" écrivait le grand De-Gaulle dans ses "Mémoires" en évoquant une de ces visites officielles au Liban.

L'Orient a toujours paru énigmatique et complexe aux yeux des occidentaux, sans doute par cette faculté qu'ont les orientaux de cultiver les paradoxes, de les multiplier et de les tolérer avec une facilité déconcertante...Critiques optimistes, il fallait bien un oriental pour imaginer un truc pareil.

Pas étonnant, dès lors, qu'un des personnages les plus populaires et les plus emblématiques de la culture orientale soit un paradoxe sur pattes : J'ha, le fou qui était sage, "tellement intelligent qu'il en devenait bête" ou "tellement bête qu'il arrivait à dire des choses intelligentes".

J'ha, héros de petites histoires drôle et pleines d'esprit, qu'on se raconte de générations en générations depuis une dizaine de siècle dans toute la sphère culturelle arabo-musulmane et même au delà. "J'ha" personnage éminemment Marocain pour les Marocains, que les Algériens disent enterré en Algérie (ils visitent pieusement son mausolée), que les Juifs tunisiens font vivre sur des scènes de théatre loin de leur Tunisie natale, que les Turcs appellement respectueusement Nasreddine Hodja et dont on trouve des traces en Chine, en Malaisie, en Azerbaidjan, en Iran, en egypte, au Liban, en Bulgarie, en Grèce, en Sicile, en Andalousie et même en Argentine.

Pour faire connaissance avec J'ha ou retrouver ce vieil ami de votre tendre enfance, retrouvez une de ses célébrissimes histoires en (lisant la suite ici)

14 août 2006

Dans la peau de...Ehud OLMERT

Pas facile de comprendre Ehud OLMERT, en pleine compassion avec les victimes de la guerre. Pas simple de comprendre un homme qui, à peine élu sur une promesse de paix (retrait de Cisjordanie), décide d'entrer en guerre (contre le Liban).

Je me livre pourtant à l'exercice en vous proposant 5 clefs de lecture [LA SUITE]

12 août 2006

"Socialistes, faites nous rêver !"


Chose promise chose due.
Voici mon second volet pour le socialisme en 2007.
Un idéal redéfini, simple et ambitieux, pour nous faire rêver à nouveau.

[Cliquez ici pour la suite]

Cryzalid sur Agora Vox et Yahoo Actualités !


Deux articles proposés à Agoravox ("Kurosawa, 1er Nippon universel" et "Al-jazeera, chaîne du diable ?") hier à minuit et deux aticles acceptés et publiés en une aujourd'hui.

Plus de 310 commentaires, des articles plébiscités 100% et 88% d'opinion favorables et l'article sur Al-Jazeera sélectionné par Yahoo Actualités.

Des nouvelles qui boostent le trafic et font chaud au coeur !

11 août 2006

Un programme gagnant pour le PS en 2007

Tant pis... Les socialistes français tardent trop à se réformer.... Evoluons donc sans les attendre avec le programme socialiste "new generation" que je vous annonçais hier pour ce soir.

En vrai oriental que je suis, et étant donnée la valeur précieuse du scoop que je vous ai promis, j'ai décidé de ménager mes effets et de faire durer le plaisir en vous concoctant un menu en trois parties :

- "Le PS : 23 ans sans idées neuves"
[LIRE LA SUITE EN CLIQUANT ICI]
- "Revivifier l'espérance socialiste" [le 11/8 en soirée]
- "Propositions pour un PS moderne et conquérant" [le 19/08 en soirée]

Addoha : ou comment gagner beaucoup d'argent au Maroc


N'en déplaise aux esprits chagrins, aux afro-pessimistes et aux prophètes de malheur, le Maroc se développe.

Une jeune entreprise privée "Addoha", spécialisée dans le logement social, a réussi en 10 ans un parcours impressionnant. Côtée depuis peu à la bourse de Casablanca, cette entreprise pèse aujourd'hui 1 Milliard de $ US en capitalisation. Son résultat net représente 30% de son chiffre d'affaires. Et ses ambitions pour les prochaines années sont pour le moins impressionnantes : +30% de croissance annuelle avec une marge préservée à 30%.

Voila des chiffres qui feraient rêver plus d'un analyste financier de Wall-street ou du Palais Brogniart. Pour en savoir plus sur Addoha et sa stratégie gagnante,
[cliquez ici].

Dans la peau de l'autre

Ce n'est pas un exercice facile ni naturel que de se glisser dans la peau de celui que l'on vit comme "l'aggresseur" et que l'on identifie comme "l'adversaire".

Surtout lorsque le conflit se déroule maitenant devant nos yeux, et qu'il implique une population dont on se sent proche, pour une raison ou pour une autre, (proximité ethnique, communauté de langue, ou de religion, amis ressortissants du pays, expériences vécues dans ce même pays...). Le réflexe immédiat est alors émotionnel, et c'est la compassion qui prime, la solidarité avec ceux que l'on identifie comme les victimes majeures du conflit.

Ces affirmations sont vraies pour les arabes (qui vivent cette nouvelle destruction du Liban comme un drame profondément injuste) comme pour les juifs amoureux d'Israël qui vivent la peur au ventre qu'un de leur proche, rentré "en terre sainte", ne meure victime d'une roquette sur sa maison, ou de la guerre dans l'exercice de son service militaire.

C'est pourtant une démarche essentielle pour mieux comprendre le conflit, ses raisons profondes et surtout pour établir un dialogue avec l'autre partie et faire bouger les mentalités, sortir des reflexes grégaires et de l'engrenage guerrier et contribuer, même modestement, à préparer la paix entre juifs et arabes, si éloignée aujourd'hui et pourtant si nécessaire pour notre avenir commun.

Dans cette démarche, je vous annonce trois articles à venir dans les tous prochains jours :
- Dans la peau d'Ehud Olmert
- Dans la peau de George Bush
- Dans la peau de Hassan Nasrallah

La réflexion sereine n'excluant pas l'action concrète et urgente, aidez les civils Libanais[en cliquant ici]


08 août 2006

La nécessaire réforme de la gauche française


La gauche française (incarnée essentiellement par le PS) est plutôt en bonne position pour affronter les prochaines échéances électorales du pays :

Si les présidentielles restent encore incertaines (avec la longue liste des "candidats socialistes à la candidature" et le duel annoncé très serré entre S. Royal et N. Sarkozy dans les sondages), les législatives devraient, sans difficulté, aboutir à une vague rose dans le palais Bourbon. J'en veux pour preuve les défaites consécutives de l'UMP lors des 4 derniers scrutins nationaux (cantonales, régionales, européennes puis référundum sur la constitution Européenne).

Si les socialistes ne commettent pas d'impair ou de maladresse politique majeure dans les mois à venir et si l'investiture du candidat PS à la présidentielle s'achève mieux qu'elle n'a commencé, "ça devrait passer". Le PS doit gagner en toute logique. C'est l'histoire récente de la Ve république qui l'exige : chacun son tour. Les alternances s'enchaînent avec une régularité de métronome. Il suffit donc de ne pas détraquer la machine.

F. Hollande et sa troupe d'éléphants semblent s'inscrire dans cette perspective gestionnaire et prudente, tels le bon père de famille qui attend, sans faire de vagues, les dividendes "des erreurs et de l'usure de la droite".

Il est pourtant extrêmement clair que les citoyens-électeurs attendent autre chose cinq ans après l'accession de J.M. Le Pen au second tour de la présidentielle, et deux ans après le "Non" au référendum Européen.

Or, cet autre chose, personne à gauche ne semble réellement prêt à le proposer. Et si nous rêvions ensemble le programme idéal d'une gauche rénovée ?

Lisez mes propositions et votez Cryzalid (suite disponible en soirée du 9 Août...)

07 août 2006

Cryzalid 8 - Afro-pessimisme 0


La littérature actuelle sur le développement présente une dichotomie flagrante.

Si vous êtes tristouilles, que la croissance mollassonne de votre vieille nation vous déprime, lisez les articles sur la Chine, l'Inde, le Brésil ou le Mexique. Du véritable concentré de guronzan agrémenté de Ginseng avec un peu de viagra : des pays formidables, où tout marche, où les entreprises cartonnent, où les investisseurs affluent, où les opportunités débordent, où les cash-flows coulent dans les rues, où les chomeurs trouvent de l'emploi, où les classes moyennes émergent, "Ze place to be, jvous dit !".

Si au contraire vous êtes un peu trop speed et joyeux, que votre énergie positive agace vos voisins, et que vous vous dites que trop de bonheur peut nuire, tapez "Africa" sur google et lisez vous une bonne vieille analyse du FMI sur les perspectives d'un pays africain pris au hasard (Afrique du Sud exceptée) , éloignez les couteaux ou tout objet susceptible de vous faire du mal et restez bien barricadés chez vous.

C'est un peu comme si les écarts entre l'Afrique et les autres continents en termes de richesse et de développement humain n'étaient pas suffisemment réels, pour qu'il faille en plus les exagérer, noyer les africains dans la déprime totale pendant qu'on encense généreusement les chintoks, lister sans se lasser tous leurs handicaps, relativiser leurs atouts et leur fermer toute perspective d'amélioration fusse-t-elle marginale.

Moi, ça m'agace tout cela !

Alors, sur le Maroc, pour les Marocains et pour tous ceux que le sujet intéresse, je vous livre ma critique positive sur ce qui va dans ce pays, sur les facteurs qui donnent de véritables chance au Maroc de rélever le défi du développement.

Cliquez ici [LA SUITE]
"Développement du Maroc, 8 raisons d'y croire".

CRYZALID, critiques optimistes / 7 Août 2006
http://cryzalid.blogspot.com

CRYZALID plait !


CRYZALID n'a que 4 jours d'existence effective...

...et a déjà été choisi comme "Coup de coeur" d'un important annuaire de blogs Francophones ANNUAIRE BLOGS
http://www.annuaire-blogs.net.

Vos premiers retours sont également très positifs et très encourageants.

Merci !

Notre incroyable méconnaissance d'Hiroshima


Un article plus grave que d'habitude en ce triste jour anniversaire : Que savons-nous d'Hiroshima dans nos cultures occidentales ? Qu'à-t-on appris dans nos écoles à ce sujet ? Quelle trace a laissé la bombe dans notre mémoire collective ?
Il me semble que l'impact de la bombe sur nos mémoires est incroyablement léger au regard des souffrances horribles qu'elle a causées, des questions morales qu'elle a soulevées et de son importance historique pour l'humanité entière.

Tout le monde sait que Hiroshima a été victime du premier bombardement nucléaire de l'histoire et que cela a contribué notablement à la capitulation du Japon. Et puis....c'est à peu près tout.

Pourquoi ce terrible silence ? L'incapacité des mots à dire tant d'horreur ? La difficulté pour les Européens d'accuser en 1945 leur glorieux libérateur américain ? La relativité de ce crime par rapport au génocide juif dont on découvrait à l'époque la dramatique ampleur ? La volonté de tourner la page après une guerre qui a trop duré ?

Dans le contexte d'aujourd'hui, où l'impérialisme US pose question, où une nation peu militarisée (le Liban) fait les frais de l'aventurisme guerrier de son voisin nucléaire (Israël), où Ahmadinedjad couve la bombe au nom de l'intégrité de sa nation et de l'équilibre des forces au moyen-orient, sans parler du bizaroïde Kim-Jong Il, il est capital de mieux se souvenir d'Hiroshima.

Le Japon a clairement tiré les leçons d'Hiroshima : anti-militarisme, pacifisme et lutte anti-nucléaire sont des principes fondateurs du Japon d'après 1945

Mais pour les autres nations, la question n'est pas si simple dans un monde où plusieurs nations sont d'ores et déjà nucléarisées. Israël attaquerait-il impunément le Liban si l'Iran disposait déjà de l'arme suprême ? Pour ceux que cette perspective effraie au plus haut point, je vous invite à examiner les conséquences paradoxalement stabilisatrices de l'arme nucléaire et de son fameux pouvoir de dissuasion, sur les relations USA-URSS (guerre froide) et plus récemment Inde-Pakistan et Inde-Chine.

Consacrez 5 mn de votre journée à lire l'article éclairant de Wikipédia sur les bombardements nucléaires de Hiroshima et Nagasaki [WIKIPEDIA]

Vous y découvrirez comment Kyoto a failli être la première cible atomique et comment elle y a échappé, comment le choix de Nagasaki a été improvisé à la dernière minute pour de vulgaires questions de couverture nuageuse, comment un des avions de la mission "Little Kid" était déjà appelé "Necessary Evil" et un traitement complet de l'évenement et de ses conséquences.

Puissent les victimes de ces horreurs dormir en paix là où ils sont !



06 août 2006

Y-a-il un danger islamiste au Maroc ?

Depuis que ma conscience politique a ouvert les yeux (sur un numéro de "Jeune Afrique" vers 1989, j'avais donc 12 ans), je ne cesse d'entendre et de lire que les Islamistes sont la grande menace qui va submerger le Maroc, que leur révolte est imminente, qu'il vont transformer notre paradis doux, tolérant et tempéré en enfer théocratique, lourd et anachronique.

Pendant des années, j'ai entendu ces prévisions dans les conversations autour de moi, dans la presse nationale et surtout internationale, et chaque événement, aussi anodin soit-il, chaque jeune fille qui se voile dans les environs, chaque barbe qui pousse, vient alimenter cette angoisse, cette peur de la crise inéluctable qui nous attend.

Une conversation récente avec un cousin barbu m'a donné un éclairage intéressant sur le sujet : ce jeune homme, sympathique, intelligent, islamiste et bourgeois (ces caractéristiques sont cumulables...eh oui !), souhaitait m'ouvrir les yeux sur la vraie réalité de mon pays : "Mais waki, tu ne te rends pas compte ! Ouvre les yeux, sort de ton petit quartier propre et bien fleuri, c'est la merde dans les quartiers populaires. Les gens n'ont plus aucun repère. La délinquance explose et la révolte gronde. Ca ne peut plus continuer longtemps". Je partage bien entendu ces constats : la pauvreté et la misère prospèrent dans nos villes et ces milliers de jeunes sans ressources ni perspectives alimentent une énorme souffrance sociale que le Maroc doit absolument guérir !

Mais cette annonce de grand malheur imminent, n'est-ce pas un bel exemple d'angoisse bourgeoise ? Les bourgeois des classes moyennes et supérieures, ont de tout temps et dans chaque sociétés, généré ce type de prise de tête existentielle : "On va tous mourrir. Les pauvres nous détestent. Ca ne peut plus tenir". Expression explicite d'une angoisse sur la pérennité de leur ordre et de leur prosperité, expression d'un malaise sur leur relatif mieux être par rapport aux reste de la population et dans le cas de la menace barbue, vient s'ajouter pour certains un remord refoulé sur leurs (plus ou moins) petites défaillances morales (alcool, non-prière, adultère...et autre).

Les bourgeois de Fez ont toujours craint dans les siècles précédents que les hordes de blédards des environs les attaquent. A l'indépendance, les Européens et les Juifs Marocains ont craint l'explosion sociale des arabes fraichement émancipés et la fin de leur monde béni. Dans les années 70, l'élite du pays redoutait les excès des gauchistes et encore plus, ceux des militaires.

Aujourd'hui, sur ce marché de la peur, les barbus ont la côte. Jusqu'à quand ? [LA SUITE DE L'ARTICLE ICI]
La photo est de Shirin Neshat, une talentueuse photographe Iranienne, basée aux Etats-unis. Pour en savoir plus, http://www.artistes-en-dialogue.org/nesh01gb.htm

05 août 2006

Les "rêves" d'Akira Kurosawa

Je viens de voir un très bon DVD et tenais à vous faire partager mon enthousiasme : "Dreams", un des derniers films (1989) du grand Kurosawa.

8 court-métrages, sans lien narratif entre-eux, à la manière du très agréable "Paris, je t'aime" dans les salles actuellement.
8 histoires, 8 univers qui recréent les rêves et les obsessions du vieux cinéaste, qui veut nous léguer ce qu'il a retenu de sa vie.
8 petits bijous cinématographiques à admirer et à méditer.

Comme toujours chez Kurosawa, la qualité picturale du film est somptueuse.
- Les 2 premières histoires narrent ses rêves d'enfant, avec une poésie et une esthétique japonaise des plus émouvantes.
- Les 2 suivants sont d'une modernité graphique épatante : la plus belle tempête de neige de l'histoire du cinéma suivie de la rencontre singulière d'un capitaine de l'armée japonaise avec ses hommes morts au combat ,dans une mise en scène digne du dernier doom-like sur PS2.
- Le 5e mini-film est un délire vertigineux et charmant dans les tableaux de Van Gogh.
- Les 3 dernières histoires, un peu moins jubilatoires, disent tout le dégoût de Kurosawa pour la guerre (une constante dans son Cinéma depuis 1943), pour le nucléaire et pour les excès de la modernité qui détruit progressivement la nature.
Un hymne à la paix, simple mais puissant, comme la culture Japonaise d'après-Hiroshima aime à susciter. Le DVD est en vente chez Amazon.fr ou Fnac.com.
Faites une belle rencontre de cinéma en lisant mon dernier article, "Kurosawa, le 1er Nippon Universel" [EN CLIQUANT ICI]

04 août 2006

Je suis de gauche mais j'aime bien Sarkozy

Il nous agace Sarko. Il nous embête dès le matin sur Europe 1 avec ses histoires de délinquance qui baisse, il nous fait avaler de travers, à midi, lorsqu'il dit aux maliens de Bamako qu'ils sont bien chez eux, et le soir, le revoila qui rigole chez Ardisson pour promouvoir son dernier livre.

Mais oubliez votre épidermique rancoeur et imaginez un instant la politique française sans Sarkozy ? Un accident dramatique qui nous priverait de Nicolas...Qui provoquerait les débats ? De quoi parleraient les journaux ? Contre qui manifesteraient les associations ?

Est-ce que vous comptez sur Bayrou pour mettre l'ambiance ? Ou bien le brave Hollande pour électriser les foules en délire ? Est-ce que vous imaginez l'UMP débattre pendant plusieurs semaines du programme socialiste et de ses dispositions visionnaires et audacieuses sur l'éducation civique obligatoire ?

Sans doute y aurait-il quelques déclarations de temps à autre sur les chapitres en gestation du blog de Ségolène et puis les sempiternelles piques automatiques que se renvoient machinalement les deux chiens de garde Julien Dray et Jean François Coppé.

Moi, ça ne me suffit pas...

Pour en savoir plus, cliquez sur le lien qui suit
http://cryzalid.blogspot.com/2006/07/eloges-de-sarkozypar-un-lecteur-de.html

La très drôle caricature est l'oeuvre de Christian Antonelli dont vous pouvez visiter le site sur http://www.christian-antonelli.com

Zidane et son coup de boule : apothéose gachée ?

On y était presque ! La France déprimée par un hiver rude et une économie grippée, la France aux banlieues qui brûlent, la France qui a enterré l'Europe qu'elle a longtemps construit, La France banie par Bush pour avoir défendu la cause qu'elle savait juste, la France Chiraquienne depuis 12 ans qui se croit condamnée à un déclin sans fin, la France et les Français croyaient enfin voir le bout du tunnel.

Une victoire inespérée contre l'Espagne, puis une autre magnifique contre le Brésil, puis celle non-méritée contre les Portugais et cette finale qui s'anonçait belle !

Zidane qui retrouve ses sensations, Vierra qui marque les buts et les esprits, soudain, coup de tonerre sur un thorax transalpin. Et puis, tout va très vite, Zidane exclu, prolongations stériles, Trézéguet rentre, son pénalty sort et c'est la fin...

Mais pourquoi ? Pourquoi le plus populaire de Français a-t-il failli à sa mission messianique et rédemptrice ? Pourquoi a-t-il perdu la tête ? Et si ce n'était pas si mal que ça ? Et si en se sacrifiant, Zidane nous révélait quelque chose de plus grand ?

Vous voulez en savoir plus, lisez la suite en cliquant sur le lien qui suit
http://cryzalid.blogspot.com/2006/07/laffaire-marco-materazzi.html

03 août 2006

Non, le monde ne va pas si mal !

Vous en avez marre des journaux télévisés qui vous cassent le moral à coup de catastrophes locales, nationales, internationales, de déréglements climatiques, de fais divers dramatiques, d'actions terroristes, de dégats collatéraux, de prévisions alarmistes et de découvertes macabres :

Oubliez Claire Chazal, et lisez plutôt ce qui suit :

1. Le monde ne pas va si mal !

2. Le monde ira de mieux en mieux les 50 prochaines années.
3. Vos enfants seront plus heureux que vous
4. Vous avez eu raison de les mettre au monde
5. Faites en d'autres !

Vous voulez savoir pourquoi, lisez la suite
en cliquant ici

Développement du Maroc : il n'y a pas que l'Europe !

Formation au lycée Français, business en langue de Molière, informations chez PPDA, mots croisés sur Le Monde, trajets routiers en Mercedes, déjeuner à la Pizzeria, Vacances à Malaga, l'élite Marocaine a bien du mal à ne pas chercher en France et en Europe ses références, ses idéaux, ses projets et les solutions à ses problèmes. Le développement du Maroc, c'est pour les décideurs synonyme de l'arrimage à l'Europe, c 'est l'importation au Maroc des méthodes, des idées, des capitaux et des savoir-faires Européens.

Mais il n'y a pas que l'Europe ! Et le Maroc n'est pas l'Europe. Le Maroc gagnerait à s'inspirer davantage de certains pays du tiers-monde qui sont en train de décoller, et qui sont beaucoup plus proches de notre réalité concrète : Il faut puiser nos idées et notre inspiration en Inde, au Brésil et ailleurs. C'est bon pour notre moral et pour notre développement !

Les idées nouvelles sont derrière ce lien : clique donc vite avec ta souris !

http://cryzalid.blogspot.com/2006/07/inde-et-brsil-des-modles-de.html

DACIA Logan ou comment développer le Maroc

Pour développer ses ventes sur les marchés émergents, Renault a développé la Dacia Logan, une voiture grande, robuste et pas chère, spécialement conçue pour conquérir des millions de consommateurs aux revenus modestes en Roumanie, en Russie, en Turquie, en Iran, en Inde et au Maroc, des clients qui il y a peu ne consommaient pas de voitures neuves. Et ça marche ! Au Maroc, la Logan se vend très bien. Les ventes de voitures neuves se développent et de nouvelles perspectives s'ouvrent.

Ce succès doit nous faire réfléchir : on entend trop souvent des entrepreneurs déclarer que le marché Marocain est trop étroit pour développer telle ou telle activité. Mais est-ce que l'offre, le plus souvent copiée-collée de ce qui se fait à Paris, est en adéquation avec les goûts et les moyens des Marocains ? N'y a- il-pas de grandes idées, originales, à trouver pour satisfaire nos 30 millions de concitoyens ?


Vous voulez en savoir plus, venez donc voir par ici

AL JAZEERA : la chaîne du diable ?

Depuis Septembre 2001, elle s'est imposée sur le paysage médiatique mondial avec une rapidité surprenante.
Al Jazeera, la mystérieuse et puissance chaîne panarabe d'information, basée à Qatar, nourrit des ambitions folles :
non-contente d'avoir conquis le monde arabe, Al-Jazeera veut s'imposer comme un grand média international diffusé dans plusieurs langues sur tous les continents.

Pour y arriver, des moyens colossaux sont investis pour faire mieux que les meilleures chaînes internationales (CNN, BBC world...).
Une de ses publicités pendant la guerre d'Irak exprimait bien cette audace démesurée : "Le monde entier regarde CNN, mais que regarde CNN ?" avec un écran CNN réutilisant des images Al-Jazeera, seules disponibles au sommet de la crise.
D'où tire-t-elle ses moyens ? Quels intêrets défend-elle ? Ne sert-elle pas la cause des terroristes en diffusant leurs messages et les images horribles des victimes du moyen-orient (Palestine, Irak, Liban ) ? Est-ce que sa réputation sulfureuse est méritée ?

Pour lire l'article dans son intégralité, cliquez ici

A quoi sert l'ONU ?


Dans l'immédiat après-guerre, l'ONU était une idée formidable et généreuse. Et pendant la guerre froide, n'en déplaise an grand De-Gaulle qui la traitait dédaigneusement de "machin", les Nations Unies nous ont épargné quelques champignons nucléaires et ont abrégé plusieurs conflits sanglants.

Mais aujourd'hui, alors que des centaines de résolutions onusiennes ne servent notoirement plus à rien, alors que les casques bleus font aussi peur que des shtroumphs, alors que plus personne ne croit dans l'existence d'un droit international, pourquoi maintenir telle-quelle cette vieille institution malade ? Pourquoi le conseil de sécurité ? Pourquoi les résolutions ? Pourquoi s'obstiner à jouer cette mise en scène grotesque ?

Pour lire l'article entier, cliquez sur ce lien

Comme Tagore, rêvons d'un avenir meilleur

L'Inde, civilisation tri-milliénaire, avec ses centaines de millions d'habitants a offert au monde son lot de grands hommes : l'admirable Mahatma Ghandi, le grand poète Bengali Tagore et plus récemment un des plus grands intellectuels contemporains : Amartya Sen (prix Nobel d'économie).

Tagore, grand connaisseur de l'Inde, féru de culture occidentale et admirateur du Japon réformiste de l'ère Meiji, rêvant de l'avenir de son pays, a écrit les vers suivants...à méditer !


Pour lire l'article complet, cliquez sur ce lien
http://cryzalid.blogspot.com/2006/07/le-rve-humaniste-de-rabindranath.html

Condy, Ehoud, Oussama & Nasrallah ? Ennemis mortels ou meilleurs alliés du monde ?

Mais quelle mouche a piqué le brave Ehoud Olmert d'aller détruire le Liban, son aéroport, ses ponts, ses routes, ses stations de pétrole, son réseau de distribution d'eau, ses enfants et ses vieillards comme ça du jour au lendemain ?

Condy parle de "nouveau moyen orient", nécessaire pour la stabilité et la prospérité future de la région.
Devons-nous y croire un instant ? Qui a tort, qui a raison ? Le Hezbollah qui envoie une pluie de roquettes sur Haifa ou les gouvernement arabes qui condamnent mollement la situation ? Je ne suis pas sûr en voyant les images du Liban que le terrorisme va reculer dans les prochaines années...

Pour en savoir davantage, lisez cet article !

 
Référencement Blog Flux Directory Référencé par Blogtrafic